​​Au cœur de ce travail plastique se trouve la quête d’un récit sous-jacent et presque muet, dont l’existence survient lorsque des éléments variés dialoguent dans l’espace. La couleur de l’écho narratif qu’on peut dénicher dans

ces ensembles se tire de la nature des médiums utilisés. Ils sont pour la plupart inspirés de l’artisanat textile,

de techniques manuelles d’assemblage (moulage, travail du bois...) et du spectacle vivant (régie lumière, scénographie). Le fait-main brut, ce qui donne le caractère et la texture des objets, montre une esthétique du vernaculaire rappelant des outils ou étoffes traditionnels d’ethnies non-identifiables. Ces artefacts tout neufs s’agencent entre eux

pour composer, à travers des installations, des mises en scène plus ou moins évidentes.
 

Disposées pour souligner les dimensions d'endroits imaginaires, les installations veulent être parcourues par

les visiteurs, susceptibles de retrouver le fil narratif caché. Elles ont pour base une triade simple, dont le récit fait usage : objet – personnage – décor. Lorsque mis en scène, les éléments incarnent chacun un de ces rôles, et peuvent ainsi passer d’un rôle à l’autre. Ils peuvent être des accessoires scéniques, évoquer des entités, ou incarner

un environnement. Ces trois états interchangeables jettent un voile ambigu sur le statut de l’œuvre, qui vacille

entre performance, peinture vivante, image... L’interaction entre le performeur et l’objet  semi utilitaire (le métier

à tisser, la matrice gravée sur bois) souligne une mise en abîme des formes et outils. Ainsi, un déplacement  se crée,

les outils ayant fabriqué deviennent à certains moments œuvres. Des performances naissent de la manière dont on peut ou non utiliser les volumes ou textiles exposés.

Bio

Stanca Soare est née à Bucarest, Roumanie, en 1995. Elle a étudié à l'École Supérieure d'Arts et Médias

de Caen-Cherboug, à l'Institut Supérieur Des Arts de Toulouse et à l'École Nationale Supérieure d'Arts de Bourges,

où elle a obtenu son Diplôme National Supérieure d'Expression Plastique en 2019. Elle allie la performance

à des pratiques du textile, du volume et de l'image. Son œuvre s'installe dans un récit qui met en scène décors, objets et personnages, empruntant au spectacle vivant, à la régie lumière, et à l'artisanat. Ses installations et performances explorent les interactions entre lieux, individus et présences corporelles.

About

homemade website

Due to document characteristics and screen options, the mobile version of this website may be prone to partially cut images.